Accueil > 2 - INFORMATIONS > L’escargoulade du Roussillon

L’escargoulade du Roussillon

mardi 2 juin 2015, par Michel Tétart

De passage à Béziers par besoin mais peut-être aussi par envie, nous décidons de rendre visite à nos amis de la Confrérie de l’Escargot du Roussillon et à Michel, Grand Maître de la Confrérie, lors de leur chapitre du 11 avril.
Chaque année, Michel délocalise (avec succès) son Chapitre dans les environs de Perpignan, cette année, c’est Leucate (à 1 heure environ de Béziers) qui fût choisi.
Aussi, nous arrivâmes au petit matin frais mais sous un soleil radieux à Port-Leucate (11) pour l’accueil des Confréries sur le port ostréicole. Et quel accueil !
Nous attendaient, tout droit sorties des viviers, à peine ouvertes, des huîtres de Leucate, des n°2, charnues, belles à souhait et surtout excellentes. Oubliés le café et les viennoiseries ! Place aux huîtres et au vin blanc local, terroir Leucate-Fitou.
Pour ceux que les huîtres ne satisfont pas, les attendaient, des plateaux de charcuteries de pays que n’aurait renié Gargantua décrit avec la verve acérée de Rabelais.
Puis c’est la mise en habit pour la vingtaine de Confréries présentes. Direction l’hôtel de ville pour la traditionnelle photo de groupe et défilé dans les rues de Leucate, réchauffées par les œuvres de sa Majesté l’Astre Solaire jusqu’à la Salle des Fêtes. Nous y attendait, une dégustation des différents vins de la Cave Coopérative de Leucate – vins blanc, rosé, rouge Rivesaltes et même un véritable Byrr (en provenance de Thuir) établi selon la recette originelle. Tous ces nectars réchauffèrent l’ambiance et ce fut dans la bonne humeur que débuté le Chapitre orchestré par Michel Aroulanda, Grand Maître.
Michel, un mot gentil pour chacun, j’en profite pour lui offrir une boîte de Sucre d’Orge et lui m’offre le micro pour vanter les mérites de notre sucrerie.
C’est revêtu d’un bavoir que je sacrifie volontiers à l’épreuve de la dégustation des escargots selon une recette toute simple mais absolument savoureuse. Viens ensuite la prestation de serment et enfin l’élévation au grade de Chevalier de l’E.S.C.A.R.G.O.U.L.A.D.E (Eminente Société Confrériale d’Amateurs Réputés Gastérophages Obstinément et Unanimement Liés par l’Amour des Escargots).
Nous passons ensuite à table pour déguster le repas avec bien sûr des escargots. Et c’est toujours sous le soleil du Sud mais présent aussi bien dehors que dans nos cœurs que nous quittons nos amis en se promettant de se revoir bientôt.

info portfolio