Accueil > 2 - INFORMATIONS > Confrérie des Mariniers de Loire

Confrérie des Mariniers de Loire

mardi 31 mai 2016, par Pascal

C’est par un samedi ensoleillé que nous arrivons à Marigny les Usages, à la confrérie des Mariniers de Loire.
Les mariniers voient le jour au temps des Celtes.
La Loire passe à Cero, qui deviendra Aureliarun puis Orléans. Celle-ci est située au milieu d’un parcours magnifique offrant des débouchés commerciaux pour les céréales de la Beauce.
Les Gaulois exportent et importent de l’huile d’olive, des vins et des épices.
Puis les péages arrivent ! Ils permettent d’entretenir le fleuve.
A l’époque mérovingienne, Clovis, roi de France, réunit les Evêques à Orléans. La navigation connaît une paralysie due aux invasions normandes.
Mais les évêques favorisent le commerce de poissons séchés et de sel Nantais pour les abbayes.
Jeanne d’Arc et la guerre de cent ans développent aussi l’activité de la Loire ; Celle-ci s’ensable et il faut envisager de gros travaux.
Age d’or et déclin avec l’arrivée du chemin de fer.
La tradition perdure.
D’où cette jeune confrérie de 4 ans composée de 15 personnes (chapeau, gilet et pantalons noirs).
Elle est aidée par l’association des chalandais des pays de Loire.
Nous sommes 60 en tout, 13 confréries sont représentées.
Après la collation coutumière, le défilé se met en place. Nous arrivons à l’église St Saturnin où le prêtre de la paroisse nous accueille.
L’Evangile sera sur le thème du bateau et de la tempête. Le prêtre fera le lien entre les mariniers et l’Evangile.
La bénédiction terminée, nous repartons avec une aubade des copains de s’abord.
Les intronisations débutent par les personnalités, suivie de leurs confères et les membres des confréries. Folklore assuré !!! Chacun cherche et finira par trouver la phrase à dire (CV, vin blanc, rillettes de poisson, Chant, Médaille, adoublement avec St Nicolas, livre d’or).
Belle et chaleureuse ambiance qui fera participer le public, rodé à ce genre d’exercice.
Chaque membre des confréries, intronisé, devient un « Frégaton ».
La photo finale n’aura rien à envier au chapitre !!!
Nous nous changeons pour déguster un super apéritif alliant terre et mer.
Les tables de 6 sont ornées d’une barge.
Le repas est fameux et bien agrémenté par les vins de Cléry.
L’ambiance est assurée par l’orchestre des Troubadours.
Bravo aux mariniers de mettre à l’honneur un métier disparu
AMA