Accueil > 2 - INFORMATIONS > Flammekueche

Flammekueche

vendredi 30 juin 2017, par Pascal

Lundi 12 juin 2017

Il fait très beau, il fait très chaud et nous nous acheminons vers Neufartheim (67).
Etant les premiers arrivés, nous pouvons nous positionner tout près de la salle des fêtes.
Nous nous mettons en habit et descendons 100 m plus loin, au bord d’un joli petit étang peuplé de carpes énormes et sur lequel voguaient des oies bernaches à la parure fauve et au cou noir. Sur la berge, un mat dressé supportait un nid de cigognes ou un couple surveillait attentivement leurs 2 cigogneaux.

18h30 début des hostilités, de l’eau, de la bière, du picon bière, du crémant d’alsace blanc et rosé à volonté. Tandis que les fours surchauffés rejetaient sans cesse le flammekueche pour le plus grand plaisir de tous les convives.
Nous avons bien dit « le flammekueche » prononcé FLAMKURE, mot masculin ou la « flammekueche » prononcé FLAMKUCHE en français, mot féminin.

Dans cette ambiance très sympathique, sous un grand chapiteau commença le chapitre et les intronisations malgré le brouhaha incessant dû probablement à la proximité du bar.
Les CV lus par le maître de cérémonie étaient cours et concis, seul celui d’Annette fut lu intégralement pour la beauté de la rime (dixit, le maître de cérémonie).
Une part de flammekueche et un petit verre de schnaps (hipps) fut l’épreuve forte appréciée de l’intronisation.

Vers 21h00, nous rejoignons la salle des fêtes pour la suite du repas bien arrosé de différents vins d’Alsace.
La viande, quasi de Veau, était sublime et tendre, la chartreuse offerte par des confrères belges fut très appréciée et le kougelhopf glacé avait un très fort goût « de revenez-y ». Dommage qu’il n’y ait pas eu de fromage de Munster, les confrères externes à l’Alsace auraient certainement apprécié.
Deux musiciens animaient avec brio cette excellente soirée, principalement avec des chants alsaciens, nous rappelant que demain nous suivons notre route vers l’Allemagne.

Annette et Michel